7 conseils pour devenir freelance en France

Plus de 3,2 millions de personnes sont indépendants en France. Ainsi, ils sont libres dans leur activité et n’ont pas de contrat de travail avec un employeur particulier. Et vous, vous hésitez à vous lancer ? Ou au contraire, votre choix est fait mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Découvrez ici les astuces pour réussir en tant que freelance et comment Ouiboss, l’annuaire 2.0 des indépendants, peut vous accompagner dans votre démarche.

1. Renseignez-vous sur le marché freelance en France

Le marché du freelancing est en constante évolution ces dernières années. Pour mener à bien votre projet, trouver des missions et atteindre vos objectifs, il est important de connaître ce marché, pour mieux l’appréhender, et donc pour mieux l’intégrer.

En effet, être freelance c’est être indépendant sans dépendre d’un employeur et surtout adopter un nouveau mode de vie. C’est certes avoir plus de liberté, mais également savoir mieux s’organiser. Depuis ces 10 dernières années, le freelancing séduit. De nombreux métiers dans différents secteurs d’activité peuvent s’exercer en freelance : graphiste, développeur, designer, comptable, photographe ou encore codeur. Mais il est important de se renseigner sur les avantages et les inconvénients à être travailleur indépendant pour bien se préparer.

indépendant

Vous pouvez aussi faire une étude de marché pour savoir si votre projet peut trouver une place dans le secteur que vous visez. À travers cette étude, vous allez pouvoir définir vos différentes cibles : trouver vos concurrents directs et indirects mais également les menaces et les opportunités de votre marché. Faire cet exercice vous aidera à vous lancer plus sereinement dans cette nouvelle aventure.

2. Choisir le bon statut juridique

Créer une société c’est choisir un statut juridique. Cependant, il est important de choisir un statut adapté à votre activité mais également à votre projet indépendant. Chaque statut a ses particularités, nous vous conseillons de les regarder afin de faire le bon choix pour vous.

- Le statut d’auto-entrepreneur

Sachez que celui qui est le plus prisé chez les freelances, pour démarrer une activité, est le statut d’auto-entrepreneur, appelé également micro-entreprise. Il est un moyen efficace pour débuter son activité. Si vous souhaitez créer votre auto-entreprise, n'hésitez pas à consulter quelques conseils pour mener à bien votre projet.

Certes, les auto-entrepreneurs sont de plus en plus nombreux, mais cela ne veut pas dire que vous devez choisir ce statut juridique. Renseignez-vous pour savoir s’il correspond à votre activité ou à votre futur projet professionnel. Encore une fois, il est important que votre statut soit adapté à votre activité.

- Plusieurs cadres juridiques

Il existe plusieurs structures juridiques en France : EI, EURL, EIRL, SAS, SASU ou encore SARL. Mais difficile de s’y retrouver lorsqu’on n’y connaît pas grand-chose. Par exemple, l’EI est une entreprise individuelle connue pour être simple dans son fonctionnement. L’EIRL quant à elle, entreprise individuelle à responsabilité limitée, est choisie par de nombreux freelance en France. En optant pour ce choix, sachez que l’EIRL est soumise à IR (impôt sur le revenu) ou IS (impôt sur les sociétés).

- Le portage salarial

Tout cela vous effraye un peu ? Tournez-vous vers une entreprise de portage salarial. Cela vous permettra d’être accompagné dans vos démarches administratives, juridiques et financières par une société de portage.

Dans ce cas, le consultant indépendant est lié par un contrat de travail avec cette société de portage salarial, il devient alors un “salarié porté” ou “consultant porté”. Cela permet donc d’être indépendant tout en obtenant une aide quant à la gestion administrative de son activité professionnelle. Vous pouvez ainsi vous concentrer sur la recherche de vos premiers clients.

Une chose est sûre, le freelancing en France attire de plus en plus et tous ces statuts sont utilisés. Certains passent même du statut de salarié au statut de travailleur indépendant.

Pour résumer, lors de votre création d’entreprise, choisissez celui qui est le plus adapté à votre situation. Vous souhaitez être aidé dans votre démarche de choix de statut ? N'hésitez pas à faire appel à un expert en comptabilité, il vous guidera sur la meilleure option pour réaliser votre projet et enfin, exercer votre activité.

3. Faire un business plan

Quand on souhaite se lancer, que ce soit en freelance ou dans n’importe quel autre projet, il est important de définir sa stratégie. Cela va vous permettre de structurer votre projet et vous aider à prendre les bonnes décisions. Ainsi, vous allez pouvoir savoir si celui-ci est financièrement rentable. Voyez-le comme un outil de gestion et de pilotage. Il est très utile pour démarrer son entreprise.

Après l’avoir établi, il est plus facile d’avoir une vision d’ensemble et d’adapter ou modifier son business model. Ce dernier est nécessaire pour toutes les entreprises. Il est important de le réaliser après avoir analysé le contexte et prédéfini la vision ainsi que la stratégie de votre futur projet.

Mais attention, il ne faut pas confondre business plan et business model. L’un ne se substitue pas à l’autre, ils sont tous les deux essentiels. Le business model est au centre de votre business plan, il fait donc partie intégrante de celui-ci. Tandis que le business plan est une explication opérationnelle et chiffrée de la vision globale, il comprend par exemple votre étude de marché, votre stratégie commerciale ou encore votre modèle économique.

Vous l’aurez compris, devenir indépendant ce n’est pas que gérer ses missions, c’est être polyvalent. Mais alors comment réussir à mener à bien son projet ?

4. Trouver une bonne organisation

Devenir freelance c’est aussi savoir s’organiser et trouver ce qui nous convient le mieux. Donc, cela passe par plusieurs choses à définir, comme par exemple choisir son lieu de travail.

Certains privilégient les espaces de coworking pour leur convivialité et leur possibilité de travailler à plusieurs. Ils permettent également de se créer un réseau professionnel et de pouvoir procéder à un échange de compétences. En 2019, il existait plus de 1700 espaces de coworking en France, depuis leur nombre ne cesse d’augmenter.

espace-travail

À l’inverse, certains freelances préfèrent travailler de chez eux. Cela leur permet de concilier vie personnelle et vie professionnelle mais également d'économiser le temps de déplacement. Ce choix peut s’apparenter à faire ce que l’on appelle du “télétravail” et est, à vrai dire, en forte augmentation.

Le rythme de travail est également un élément essentiel à prendre en compte. Comme par exemple, définir ses heures et planifier ses journées d’une semaine sur l’autre. Sachez que la flexibilité des horaires fait partie intégrante de la vie d’un freelance. Pour parvenir à organiser votre temps de travail et personnel, vous pouvez par exemple opter pour une to do list pour prioriser vos différentes tâches.

Aussi, essayer d'aménager votre temps pour trouver des clients est important. Vous pouvez, dans un premier temps, utiliser le bouche-à-oreille mais il peut s’avérer inefficace sur le long terme. Ainsi, en vous inscrivant sur Ouiboss en moins de 2 heures, vous pouvez être visible sur le web et augmenter vos chances de séduire vos clients potentiels.

Créer une entreprise c’est un challenge, certes, mais si vous trouvez une organisation qui vous convient, vous aurez plus de temps pour vous concentrer sur vos missions.

5. Développer vos compétences

Il est important de constamment développer ses compétences et son expertise. Que ce soit pour évoluer dans son travail mais également pour s’améliorer et proposer une offre ou un service toujours plus qualitatif.

Bien évidemment, il est possible d’apprendre par soi-même, mais il est également possible de faire des formations pour augmenter ses compétences et ainsi son employabilité dans un ou plusieurs domaine(s). Par exemple, vous pouvez choisir de vous faire aider par un formateur en soft skills, pour développer vos compétences relationnelles et comportementales.

Gardez à l’esprit qu’il faut impérativement mettre en valeur votre travail. Il est essentiel par exemple de savoir parler de votre offre et apprendre à vous vendre afin de convaincre vos nouveaux clients.

Quelques conseils faciles à adopter peuvent vous permettre de vous améliorer sur ces points et d’obtenir des offres de missions. Par exemple, apprendre à pitcher peut être bénéfique pour mieux parler de votre offre et/ou service.

Quoi qu’il arrive, ne passez pas à côté de cette phase de préparation. Cette étape est trop souvent négligée, donc n’essayez pas de vous précipiter et surtout prenez votre temps.

6. Travailler son offre digitale

Être présent sur Internet est devenu indispensable aujourd’hui. Beaucoup d’indépendants sont souvent exclus du web et ne bénéficient pas assez de visibilité pour trouver des clients. Tandis que dans notre société, travailler en freelance, c’est utiliser obligatoirement le numérique afin de se faire connaître. C’est également une façon de se donner les moyens de faire face à la concurrence.

Pour pallier ce manque de visibilité sur le web, vous pouvez créer votre site internet ou faire appel à un freelance pour le créer. Être indépendant c’est aussi avoir des besoins et la possibilité de faire appel à d’autres indépendants. Par exemple, vous pouvez demander l’aide d’un rédacteur web pour vous accompagner à rédiger des contenus qualitatifs et ainsi améliorer votre référencement.

Soigner votre e-réputation est aussi essentiel pour trouver des missions. Si vous possédez des réseaux sociaux, assurez-vous que leurs contenus soient professionnels ou mettez-les en privé. Vous pouvez ainsi plus facilement les partager pour communiquer sur votre offre de produit et/ou service et ainsi valoriser votre activité indépendante.

N’hésitez pas à consulter quelques conseils pour augmenter votre visibilité sur le web. Ils pourront être bénéfiques pour travailler votre offre digitale et trouver une mission freelance.

7. S’inscrire sur Ouiboss

Une fois que vous vous êtes lancé en freelance, vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour réussir votre aventure. Ouiboss est l’annuaire 2.0 qu’il vous faut pour digitaliser votre offre de produits et/ou services et ainsi, trouver une mission.

macbook

En créant votre profil en moins de 2 heures, vous êtes visible sur Internet. Contrairement aux plateformes de mise en relation qui utilisent le principe de facturer les missions en prenant des commissions de 15 à 20%, Ouiboss est quant à lui gratuit. De plus, votre profil est référencé sur tous les moteurs de recherche (Google, Bing, Qwant etc.) ainsi que sur notre moteur Ouiboss. Une fois créé votre profil est en accès libre, vos clients n'ont pas besoin de s'incrire ou payer pour le consulter. Vous n’avez plus qu'à vous concentrer sur vos missions.

Pour mettre en valeur votre savoir-faire et votre offre de produits et/ou service, il vous suffit de compléter ce profil. Cet espace en ligne vous permet de mettre en avant vos formations, certifications, expériences, missions réalisées, portfolio et autres informations essentielles. Mettez-le régulièrement à jour afin d’augmenter vos chances de trouver des clients.

Vous pouvez également utiliser ce profil comme outil de prospection en le partageant sur vos réseaux sociaux et dans votre signature mail. Ainsi, vos futurs clients disposent de toutes les informations nécessaires pour faire appel à vous.

Travailler en toute indépendance tout en étant présent sur le web n’a jamais été aussi simple. Mettez toutes les chances de votre côté pour démarrer votre activité et décrocher une mission, notre communauté d’indépendants n’attend plus que vous !